Maids reveal Michael Jackson’s filth and perversion ( Maids révèlent la saleté et la perversion de Michael Jackson ) quelle honte de la part de c’est femme la !! (what a shame on the part of the woman is !!)

voila ce quelle a raconter cette folle de femme de ménage !!!

 

Il était le roi de Merde.
Les pelouses et les contes de fées entretenu façade de Neverland masqué une maison des horreurs et de la folie, cinq des filles de Michael Jackson a révélé à La Poste.
« Michael parfois, à où les animaux étaient, et il avait suivi. . . merde toute la maison et ne pense rien de lui « , a rappelé ménage n ° 1. «Alors, si vous avez dit quelque chose, il avait menacé de faire des boules de neige doo-doo et de le jeter à vous. »
Quand Oprah Winfrey a visité le Los Olivos, Californie, ranch pour une interview en 1993, elle était vierge. Étages ont été ciré, murs épurés et fenêtres puissance lavés.
C’est après elle, invité Elizabeth Taylor et équipes de télévision a quitté le lendemain matin que le véritable Jacko est apparu.
« Il a littéralement fait pipi sur le plancher de l’entrée, là où vous avez vu Oprah marcher. C’était surréaliste. Il se tenait là, décompressé son pantalon et a arrosé le sol, « Pucelle n ° 2 dit.
Jackson avait été relativement propre et ordonnée jusqu’en 1993, quand 13 ans Jordan Chandler est devenu le premier enfant d’accuser publiquement Jacko de la brutalité.
Les accusations envoyés Jacko dans un état de stupeur, avec le chanteur vérifier dans la réhabilitation des toxicomanes en Suisse et en se cachant à l’étranger jusqu’à ce que l’avocat Johnnie Cochran a obtenu une garantie du procureur du district de Los Angeles qu’il ne serait pas arrêté à son retour aux États.
« Il a littéralement fait pipi sur le plancher de l’entrée, là où VOUS AVEZ VU OPRAH WALK IN. C’était surréaliste. IL se tenait juste là, décompressé son pantalon et arrosé LE SOL. « 
Jacko plus tard payé Jordan et ses parents de plus de 20 millions de dollars en échange du silence de l’enfant.
« Toute sa vie a changé après 1993, quand il a dû payer ce garçon hors tension. Je vous le dis, il était le plus sale, personne la plus insalubre à Hollywood, « Pucelle n ° 3 dit.
Maintenant, le tribunal entendra à nouveau des accusations contre Jackson. Un ancien copain Jacko et chorégraphe, Wade Robson, a intenté une poursuite contre la succession de la pop star.
Robson, qui est apparu dans les clips de Jacko comme un garçon, debout près de lui à son procès criminel 2005, dans lequel le chanteur a été accusé d’avoir agressé un autre jeune garçon, malade du cancer Gavin Arvizo.
En tant que témoin de la défense, Robson a dit qu’il n’a jamais été inquiété par l’icône de la pop – bien que lui et sa mère et sa sœur a déclaré que Jacko pleurait si refuser la permission de coucher avec lui.
Mais dans un dépôt au tribunal rendue publique la semaine dernière, Robson a allégué Jacko a violé un garçon. Los Angeles juge de la Cour supérieure Mitchell Beckloff a prévu une audience initiale dans le cas pendant 6 octobre.
Plusieurs des anciens domestiques de Jacko devraient être appelés comme témoins pour Robson. Les filles, qui ont travaillé pour Jacko entre 1986 et 2004, a parlé de La Poste sur la condition de l’anonymat.
modal Trigger
Wade Robson, 7 ans dans cette image, est le dernier à sortir avec viol allégations contre Jackson.
Photo: Document
En 2005 procès-enfant molestation de l’étoile, Kristina Fournier, qui a travaillé pendant plus d’une décennie que la gouvernante de Jacko, a déclaré avoir vu des seringues jonchent la propriété et que Jacko, généralement en pierres, régulièrement balbutiait inintelligible.
Alors que Jacko, qui est décédé d’une intoxication aiguë de propofol en 2009, a lutté contre des accusations de pédophilie, son état mental effrayé ceux qu’il a embauché pour s’occuper de sa maison.
« Michael était un plan foiré et dépravé toxicomane. Il a été tordu « , a déclaré ménage n ° 3, qui a rappelé comment les jeunes copains de Jacko – y compris Robson, un autre accusateur James Safechuck, acteur Macaulay Culkin et plusieurs neveux – ont fait des ravages.
Les femmes de ménage décrites jeunes invités jetant des bouteilles et des canettes autour de la maison. Ils se livrer à de longues heures-combats de nourriture ainsi que des batailles d’oreillers, qui ont laissé des plumes couvrant les planchers et les meubles.
Jacko s’opposerait à ses feuilles étant changé. «Il y avait de nombreuses fois que j’ai eu à se faufiler à l’intérieur et changer son linge. Je ne pouvais pas comprendre comment il dormirait dans une telle saleté, « Pucelle n ° 2 dit. « Il y aurait des chaussettes et des sous-vêtements dans le lit et le poulet et pommes de terre frites à moitié mangés, des bouteilles de vin vides et de whisky sur le sol.
« Michael était un-UP foiré et dépravé toxicomane. IL était tordu.
  – Femme de ménage n ° 3

« Et vous saviez qu’il se mouiller – l’endroit puait. »
Femme de chambre n ° 3 a déclaré le lit de Jacko, ainsi que d’un canapé dans le salon, une fois devenus infestés de punaises. « Il a dit:« Lève-eux le camp d’ici. Appelez l’exterminateur, « se souvient-elle. « Il a dit que nous devrions faire un meilleur travail, et il a dit qu’il savait que nous venions de pays pauvres que nous étions habitués à les punaises de lit, mais il ne pouvait pas vivre avec eux.
« Tout le monde il a apporté à nettoyer, et parfois nous avait même obtenir des services de nettoyage de venir pour de l’aide supplémentaire. Tout le monde a été repoussée. Sa chambre sentait mauvais. Si tout le monde était comme moi, ils détestaient vont là-bas. « 
Après Jacko avait fils, le prince en 1997, il a commencé à enfermer sa misère à sa chambre, dit-elle. « Mais, pas trop longtemps après, il était,« Here we go again, cet homme est impie. « 
Les anciens femmes de ménage ont également dit Jacko était un collectionneur.
« Un rat pack dans le vrai sens du mot, » Pucelle n ° 1 dit. « Il garderait tous ces livres qu’il n’a jamais lu, chemises, chapeaux et d’autres petits bibelots que les fans lui donnerait, et ils seraient dans la salle à manger, la cuisine, le tout sur ​​le sol, et il avait plaignent si quelqu’un les a mis dans un endroit différent, et il avait plaindre si nous n’avions pas les ramasser.
« La quantité de choses qu’il avait pu couvert que l’ensemble de ranch, et la plus grande partie était indésirable qu’il a refusé de se séparer de. »
modal Trigger
L’entrée de Neverland Ranch de la pop star Michael Jackson
Photo: AP
Femme de chambre n ° 2 dit placard principal que Jacko, qui a tenu sa marque de fabrique pantalon de smoking noir, des mocassins et des vestes à paillettes, était toujours impeccable.
L’élément le plus calomnieux Jacko a tenu à?
« Je dirais qu’il y avait deux », a rappelé ménage n ° 2, qui a travaillé à Neverland de 1994 à 1996, « la couche d’un bébé sale, et une paire de Fruit of the Loom qui a été de toute évidence porté par quelqu’un qui était soit un adolescent ou un adulte jeune âge. « 
Il a également maintenu un jeu de fléchettes dans le hall d’entrée de sa chambre avec des photos de DreamWorks fondateurs Steven Spielberg, David Geffen et Jeffrey Katzenberg – qui, selon lui, avait volé son idée pour le studio et même son logo garçon-sur-la-lune.
«Tout d’enfants, il a joué avec qui a frappé le centre de la cible recevrait crème glacée supplémentaire ou toute autre chose qu’ils voulaient», a déclaré ménage n ° 3, qui a travaillé de 1996 à 1999 « Il détestait ces gars avec passion. Il était étonnamment très antisémite. Il avait conduit certains des enfants dans les chants: «Tuez les bâtards» et «Tuez les suceurs de sang. »
La femme de chambre a dit Jacko regardé avec dégoût que Spielberg a reçu un Prix de la Critique Film de Los Angeles dans les années 1990.
«IL Y AVAIT PLUSIEURS FOIS j’avais de se faufiler et de modifier son linge. Je ne pouvais pas comprendre comment il avait dormir dans une telle saleté.
  – Femme de ménage n ° 2

« C’était fou. Il est devenu le caractère «Twilight Zone» son favori, et ses yeux type de buggé sur, et il est allé dans cette transe fou, en pointant son doigt sur ​​l’écran de télévision et disant: «Vous êtes un homme mauvais, un très mauvais homme, »dit-elle, se référant à la série télévisée célèbre du personnage d’Anthony Fremont, un garçon qui » souhaite distance « tous ceux qui lui déplaît.
«Au début, je pensais qu’il avait le buste de rire ou quelque chose ou qu’il jouait autour, mais cela a changé toute son humeur. Il était très sérieux. « 
Au lieu de bannir son ennemi à un champ de maïs, comme Anthony fait, Jacko souhaiterait Spielberg dans « Juifs enfer », a déclaré la femme de chambre.
Une ancienne gouvernante qui a travaillé à la maison de la mère de Jacko à Encino, en Californie, et à son condo de Los Angeles, a déclaré la star de la pop serait régulièrement envoyer des trois employés d’acheter des magazines qu’ils ont pu trouver qui ont des photos de sa famille.
« Il était en mission. Il y avait un vieux magazine Ebony dans laquelle il voyait une photo de. . . Jackson 5 Il n’aimait pas ça, et donc il enverrait des gens avec environ 500 $, et quand ils ont apporté les magazines de retour, il jouait un jeu de confettis où il avait des photos de ses frères et sœurs et déchiqueter même ses parents et de les jeter tous dans les couloirs et dans les quartiers des invités, « Pucelle n ° 1 dit.
« Il a dit, » Beurk, ils ne méritent pas d’avoir mon nom, ils sont moochers gutless. Je suis la seule star. Ils devraient être de nettoyer mes chaussures. « 

 

 

 

 

He was the King of Poop.

Neverland’s manicured lawns and fairy-tale facade masked a house of horrors and madness, five of Michael Jackson’s maids revealed to The Post.

“Michael sometimes ran around where the animals were, and he’d track . . . poop throughout the house and think nothing of it,” Maid No. 1 recalled. “Then, if you said something, he’d threaten to make doo-doo snowballs and throw it at you.”

When Oprah Winfrey visited the Los Olivos, California, ranch for an interview in 1993, it was pristine. Floors were waxed, walls scrubbed and windows power-washed.

It was after she, guest Elizabeth Taylor and TV crews left the next morning that the real Jacko appeared.

“He literally peed on the floor of the entryway, right where you saw Oprah walk in. It was surreal. He just stood there, unzipped his trousers and watered the floor,” Maid No. 2 said.

Jackson had been relatively clean and orderly up until 1993, when 13-year-old Jordan Chandler became the first child to publicly accuse Jacko of molestation.

The accusations sent Jacko into a stupor, with the singer checking into drug rehabilitation in Switzerland and hiding out overseas until attorney Johnnie Cochran secured a guarantee from the Los Angeles district attorney that he would not be arrested upon his return to the States.

“HE LITERALLY PEED ON THE FLOOR OF THE ENTRYWAY, RIGHT WHERE YOU SAW OPRAH WALK IN. IT WAS SURREAL. HE JUST STOOD THERE, UNZIPPED HIS TROUSERS AND WATERED THE FLOOR.”


Jacko later paid Jordan and his parents more than $20 million in exchange for the boy’s silence.

 

“His whole life changed after 1993 when he had to pay that boy off. I’m telling you, he was the dirtiest, most unsanitary person in Hollywood,” Maid No. 3 said.

Now the court will hear accusations against Jackson again. A former Jacko pal and choreographer, Wade Robson, has filed suit against the pop star’s estate.

Robson, who appeared in Jacko’s music videos as a boy, stood by him at his 2005 criminal trial in which the singer was alleged to have molested another young boy, cancer patient Gavin Arvizo.

As a defense witness, Robson said he was never molested by the pop icon — although he and his mother and sister testified that Jacko would cry if denied permission to sleep with him.

But in a court filing made public last week, Robson alleged Jacko raped him as a boy. Los Angeles Superior Court Judge Mitchell Beckloff has scheduled an initial hearing in the case for Oct. 6.

Several of Jacko’s former maids are expected to be called as witnesses for Robson. The maids, who worked for Jacko between 1986 and 2004, spoke to The Post on the condition of anonymity.

Maids reveal Michael Jackson’s filth and perversion ( Maids révèlent la saleté et la perversion de Michael Jackson ) quelle honte de la part de c'est femme la !! (what a shame on the part of the woman is !!)

During the star’s 2005 child-molestation trial, Kristina Fournier, who worked for more than a decade as Jacko’s housekeeper, testified that she saw syringes strewn about the property and that Jacko, usually stoned, regularly babbled unintelligibly.

While Jacko, who died of acute propofol intoxication in 2009, battled child-molestation accusations, his mental state alarmed those he hired to care for his mansion.

“Michael was a messed-up and depraved drug addict. He was twisted,” said Maid No. 3, who recalled how Jacko’s young pals — including Robson, another accuser James Safechuck, actor Macaulay Culkin and several nephews — wreaked havoc.

The maids described young guests tossing bottles and cans around the house. They would engage in hours-long food fights as well as pillow fights, which left feathers covering floors and furniture.

Jacko would object to his sheets being changed. “There were many times I had to sneak in and change his linen. I couldn’t understand how he’d sleep in such filth,” Maid No. 2 said. “There’d be socks and underpants in the bed and half-eaten chicken and potato chips, empty bottles of wine and whiskey on the floor.

‘MICHAEL WAS A MESSED-UP AND DEPRAVED DRUG ADDICT. HE WAS TWISTED.’

 


“And you knew he wet himself — the place reeked.”

 

 said Jacko’s bed, as well as a sofa in the living room, once became infested with bedbugs. “He said, ‘Get them the hell out of here. Call the exterminator,’ ” she recalled. “He said we should do a better job, and he said he knew that we came from poor countries so we were used to bedbugs, but he couldn’t live with them.

“Everybody he brought in to clean, and sometimes we’d even get cleaning services to come in for the extra help. Everybody was repulsed. His bedroom smelled horrible. If everyone else was like me, they hated going in there.”

After Jacko had son Prince in 1997, he began confining his squalor to his own bedroom, she said. “But, not too long afterwards, it was, ‘Here we go again, this man is ungodly.’ ”

The former housekeepers also said Jacko was a hoarder.

“A pack rat in the true sense of the word,” Maid No. 1 said. “He’d keep all of these books that he never read, shirts, hats and other little trinkets that fans would give him, and they’d be in the dining room, the kitchen, all about the floors, and he’d complain if someone put them in a different place, and he’d complain if we didn’t pick them up.

“The amount of stuff he had could have covered that entire ranch, and most of it was junk that he refused to part with.”

Maid No. 2 said only Jacko’s main closet, which held his trademark black tuxedo pants, loafers and sequined jackets, was kept immaculate.

The most scurrilous item Jacko held on to?

“I’d say there were two,” recalled , who worked at Neverland from 1994 to 1996. “A soiled baby’s diaper, and a pair of Fruit of the Loom that was obviously worn by someone who was either a teen or an early-age adult.”

He also kept a dartboard in the foyer of his bedroom with pictures of DreamWorks founders Steven Spielberg, David Geffen and Jeffrey Katzenberg — who he believed had stolen his idea for the studio and even its boy-on-the-moon logo.

“Any of the children he played with who hit the bull’s-eye would get extra ice cream or anything else they wanted,” said Maid No. 3, who worked from 1996 to 1999. “He hated those guys with a passion. He was surprisingly very anti-Semitic. He’d lead some of the kids in chants: ‘Kill the bastards,’ and ‘Kill the bloodsuckers.’ ”

The maid said Jacko watched in disgust as Spielberg got a Los Angeles Film Critics award in the 1990s.

‘THERE WERE MANY TIMES I HAD TO SNEAK IN AND CHANGE HIS LINEN. I COULDN’T UNDERSTAND HOW HE’D SLEEP IN SUCH FILTH.’

 


“It was crazy. He turned into his favorite ‘Twilight Zone’ character, and his eyes kind of bugged out, and he went into this crazy trance, pointing his finger at the television screen and saying, ‘You’re a bad man, a very bad man,’ ” she said, referring to the famed TV series’ character of Anthony Fremont, a boy who “wishes away” anyone who displeases him.

 

“At first, I thought he’d bust out laughing or something or that he was playing around, but it changed his entire mood. He was dead serious.”

Instead of banishing his foe to a cornfield, as Anthony did, Jacko would wish Spielberg into “Jew hell,” the maid said.

One former housekeeper who worked at the mansion of Jacko’s mother in Encino, California, and at his Los Angeles condo, said the pop star would regularly send out three staffers to buy any magazines they could find that had pictures of his family.

“He was on a mission. There was an old Ebony magazine in which he saw a picture of . . . the Jackson 5. He didn’t like it, and so he would send people out with about $500, and when they brought the magazines back, he’d play a game of confetti where he’d shred pictures of his brothers and sisters and even his parents and throw them all around the halls and into the guest quarters,” Maid No. 1 said.

“He said, ‘Yuck, they don’t deserve to have my name, they are gutless moochers. I’m the only star. They should be cleaning my shoes.’ ”

Laisser un commentaire

Blues Dentelle |
Musicmag |
Spectaclesce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MUSICOLLECTION
| Musiqueturque
| Playmusic39