lettre que Michael a écrie a bill pecky( Michael exclaimed letter has bill pecky )

 

Jackson

J’aime toutes les races sur la planète terre.

Lettre de Michael Jackson à Bill Pecchi

 

 

Alors que le roi de la pop, Michael Jackson, est en pleine tournée à travers le monde, il fait appel au caméraman Bill Pecchi, dont il apprécie le travail, pour filmer ses concertsLe chanteur clame tout son amour à ses fans, rappelle l’importance cruciale des images de sa tournée et revient sur le racisme dont a été victime Bill : une lettre sur l’amour de l’humanité.

 

1988

HÔTEL TOKYU CAPITOL

Pecky,

J’écris très très peu de lettres, mais dans ces circonstances émouvantes je n’ai pas pu m’en empêcher. Je tiens à vous remercier pour les efforts que vous mettez en oeuvre afin de saisir la magie et l’émotion des gens du monde entier. Le procédé que vous utilisez est, à mes yeux, très personnel et très puissant. C’est l’art d’arrêter le temps, pour préserver un instant ce que l’œil nu ne peut saisir, pour saisir une vérité spontanée, une vérité qui se trouve dans les profondeurs de l’excitation des gens, dans l’esprit des gens. Tout le reste sera oublié, mais pas le film, les générations futures connaîtront l’enthousiasme que vous avez saisi, il va vraiment voyager dans le temps. Je ne serai pas totalement satisfait tant que je ne serai pas certain que vous avez dans le bon angle, au bon moment, pour capturer un crescendo d’émotions qui arrive si vite, si spontanément.

Ce que vous avez fait était bien, mais je veux le meilleur :  la vue d’ensemble, la cause et l’effet. Je veux des plans larges sur les réactions de la foule – des profondeurs d’émotion, un timing. Je sais que nous pouvons le faire. Mon rêve et mon but sont de capter la VÉRITÉ. Nous devrions nous consacrer à cela. Une personne qui fait de sa vie un succès est une personne qui a un but solide et qui se dirige vers lui sans jamais dévier. C’est du dévouement. Il n’y a pas d’autre moyen d’atteindre la perfection que par une persévérance acharnée. Dites-nous juste ce dont vous avez besoin pour y arriver. Prenez les choses en mains et dirigez les autres caméramans. J’ai aimé travailler avec vous, c’est pourquoi je vous ai demandé de venir, vous avez un caractère doux qui m’est très sympathique. Peut-être que je regarde le monde à travers des lunettes roses, mais j’aime les gens partout dans le monde. C’est pourquoi les histoires de racisme me dérangent vraiment. Vous avez blessé mon cœur et mon âme en me racontant votre enfance au Texas. Parce qu’EN VERITÉ, je crois que tous les hommes sont créés égaux, c’est ce qu’on m’a appris, et je le croirai toujours.

Je ne peux simplement pas concevoir qu’une personne puisse en haïr une autre à cause de sa couleur de peau. J’aime toutes les races sur la planète terre. Les préjugés sont les enfants de l’ignorance. Nous venons au monde nus et c’est nus que nous le quitterons. Et c’est une très bonne chose, car cela me rappelle que je suis nu sous ma chemise, quelle que soit sa couleur. Je suis désolé de revenir sur le passé, mais dans la voiture, ce que vous avez dit m’a fait de la peine. Je suis très heureux que vous soyez parvenu à surmonter votre enfance. Je suis content de n’avoir jamais connu de telles choses. Apprenez à vos enfants à aimer tous les gens de la même façon, je sais que vous le ferez. Je parle du fond du cœur quand je dis que je vous aime, vous et le monde entier, surtout les enfants, je suis ravi que Dieu nous ait choisi moi et vous.

Avec toute mon affection,

M.J.

 

 

lettre que Michael a écrie a bill  pecky( Michael exclaimed letter has bill pecky ) FacS-Jackson-1-258x1024

 

 

 

I love all races on planet earth.

Letter from Michael Jackson to Bill Pecchi

 
While the King of Pop, Michael Jackson, is full tour around the world, it uses the cameraman Bill Pecchi, he appreciates the work to film his concerts. The singer proclaims his love to her fans, remember the crucial pictures of his tour and returned to the racism suffered by Bill: a letter on love of humanity.
1988

Tokyu Capitol Hotel

Pecky,

I write very few letters, but in these circumstances moving I could not help myself. I want to thank you for the effort you put out to capture the magic and excitement of people around the world. The method you use is, in my opinion, very personal and powerful. It is the art of stopping time, to preserve a moment that the naked eye can not grasp, to seize spontaneous truth, a truth that lies in the depths of the excitement of people in the people’s minds. Everything else will be forgotten, but not the movie, future generations will experience the excitement you entered, it will actually travel through time. I will not be totally satisfied until I will not be sure you have the right angle at the right time to capture a crescendo of emotion that happens so quickly, so spontaneously.

What you did was good, but I want the best: overview, cause and effect. I want wide shots on the reactions of the crowd – the depths of emotion, a timing. I know we can do it. My dream and my goal is to capture the TRUTH. We should dedicate ourselves to that. A person who makes a success of his life is a person who has a strong purpose and that goes to him without ever deviating. That is dedication. There is no other way to attain perfection by a dogged persistence. Just tell us what you need to get there. Take matters into your hands and head the other cameramen. I enjoyed working with you, which is why I asked you to come, you have a sweet character that is very friendly to me. Maybe I look at the world through rose-colored glasses, but I like people all over the world. This is why stories of racism really bother me. You hurt my heart and my soul telling me your childhood in Texas. Because in truth, I believe that all men are created equal, that’s what I was taught, and I still believe.

I simply can not conceive that a person can hate in another because of his skin color. I love all races on planet earth. Prejudice is the child of ignorance. We come into the world naked and bare it as we leave. And this is a very good thing, because it reminded me that I’m naked under my shirt, whatever its color. I’m sorry to dwell on the past, but in the car, what you said made ​​it. I am very happy that you are able to overcome your childhood. I’m glad I have never known such things. Teach your children to love all people the same way, I know you will. I speak from the heart when I say I love you and the world, especially children, I am glad that God has chosen us me and you.

With all my affection,

M. J.

Laisser un commentaire

Blues Dentelle |
Musicmag |
Spectaclesce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MUSICOLLECTION
| Musiqueturque
| Playmusic39