LES SECRETS DU “MICHAEL VIRTUEL” (THE SECRETS OF the « MICHAEL VIRTUEL » )

Le site FX Guide a réalisé une interview de Stephen Rosenbaum, le responsable des effets spéciaux qui a travaillé sur la réalisation d’un Michael Jackson virtuel pour promouvoir sur la scène des BillBoard Awards la chanson “Slave To The Rhythm”.
Une vaste gamme de technologies a été utilisée pour cette performance numérique, du système de capture faciale “Light Stage” au procédé “Motion Capture“.

Ce travail nécessitait une grande précision car après des décennies passées sur scène, le public connaissait par cœur la manière de danser de Michael Jackson tout comme son apparence.
Rosenbaum a donc travaillé sur ce projet avec des danseurs, des artistes et des spécialistes de la garde-robe qui avaient tous travaillé personnellement avec MJ. Cette apport fut inestimable. Il a directement parlé aux rares personnes qui pouvaient lui expliquer l’approche qu’avait Michael Jackson de son travail et comment il résolvait les problèmes de façon créative.

L’Estate Michael Jackson a contacté Rosenbaum et Pulse Evolution en octobre 2013. En théorie, il aurait été possible de représenter le Roi de la Pop à n’importe quel âge de sa carrière qui a duré plusieurs décennies. En réalité, le moulage du visage de Michael Jackson en 1997, à l’âge de 39 ans pour le court-métrage “Ghosts” sous la direction de Stan Winston, a été déterminant.
Pulse Evolution a eu accès à ce moulage et l’a scanné. Mais aussi précise soit la technique du moulage à l’époque, certains détails n’apparaissaient pas car certains agents utilisés pouvaient coller au visage et ainsi remplir les pores de la peau.
Ce moulage imparfait permettait de faire seulement 75% du travail. Il y avait donc un véritable défi pour imaginer à quoi ressemblerait vraiment MJ a 39 ans à partir de ce seul masque et de centaines de photos fournies par l’Estate.

D’autant plus que le seul moulage représentait un visage neutre. Normalement, pour une numérisation, ce sont plusieurs moulages différents d’un même visage qui sont utilisés.

virtual_michael_jackson_fxguide_02Autre difficulté, MJ ne tenait généralement pas de micro dans sa main. Sa bouche était donc très visible et se posait donc la question de la synchronisation labiale. Il fallait que cela soit plus précis que les autres hologrammes précédemment vus par le public.
A cela s’ajoutait la question des cheveux : à la différence de 2Pac par exemple qui n’avait pas de cheveux, MJ avait les cheveux longs et il en jouait. L’équipe a du prendre cet aspect en compte.

Pour obtenir un rendu de la peau ultra-réaliste, l’un des éléments clés a été l’utilisation de la micro-géométrie.
Cette technique a été “vitale” car elle a grandement amélioré le réalisme du personnage. Ce maquillage numérique a ensuite été adapté pour correspondre à ce que MJ aurait pu utiliser.

Les anciens danseurs de MJ ont également apporté leurs conseils sur le regard du chanteur. Il ne dansait pas pour lui-même mais levait les yeux et cherchait à créer un contact visuel avec les spectateurs. Il ne réfléchissait pas à sa performance, il la ressentait.

Même si de gros efforts de recherches ont été consacrés au visage du Michael virtuel, beaucoup de temps a été consacré au corps du personnage et à sa performance, pour atteindre un résultat plus ressemblant.

Concernant la réalisation du costume du personnage, il a été spécialement créé par Michael Bush, le costumier personnel du Roi de la Pop.

 

LES SECRETS DU “MICHAEL VIRTUEL” (THE SECRETS OF the

The site FX Guides realized an interview of Stephen Rosenbaum, the person in charge of the special effects who worked on the realization of a virtual Michael Jackson to promote on the scene(stage) of BillBoard Awards the song  » Slav To The Rhythm « .
A vast range of technologies was used for this digital performance, of the system of facial capture  » Light Internship(Training course)  » in the process  » Motion Captures « .

This work required a big precision because after last decades on stage, the public knew by heart the way of dancing of Michael Jackson just like his appearance.
Rosenbaum thus worked on this project with dancers, artists and specialists of the wardrobe who had all worked personally with MJ. This contribution was inestimable. He directly spoke inRare people who could explain him(her) the approach which had Michael Jackson of his(her) work and how he solved the problems in a creative way.

Estate Michael Jackson contacted Rosenbaum and Pulses Evolution in October, 2013. In theory, it would have been possible to represent King of the Pop to any age of its career(quarry) which lasted several decades. In reality, the molding of Michael Jackson’s face in 1997, at the age of 39 for the short film  » Ghosts  » supervised by Stan Winston, was determining.
Pulse Evolution had access to this molding and scanned it. But also specify or the technique of the molding at that time, certain details did not appear because certain used agents could stick on the face and so fill(perform) the pores of the skin.
This imperfect moldingAllowed be only 75 % of the work. There was thus a real challenge to imagine what would really look like MJ is 39 years old from this only mask and from hundred photos supplied by Estate.

Especially as the only molding represented a neutral face. Normally, for a digitalization, it are several moldings different from the same face which are used.

Virtual_michael_jackson_fxguide_02Autre difficulty, MJ did not generally hold a microphone(microcomputing) in the hand. His(her,its) mouth was thus very visible and thus asked(raised) itself the question of the labial synchronization. It had to be more precise than the other holograms previously seen by the public.
In it was added the question of hair: unlike 2Pac for example which(who) had no hair, MJ hadThe long hair and he(it) played it. The team has of to take into account this aspect.

To obtain a depiction of the ultra-realistic skin, one of the key elements was the use of the micro-geometry.
This technique was « vital » because it largely improved the realism of the character. This digital make-up was then adapted to correspond to what MJ would have been able to use.

The former(old) dancers of MJ also brought their advice(councils) on the look of the singer. He(it) did not dance for himself(itself) but raised eyes and tried to create an eye contact with the spectators. He(it) did not think about his(its) performance, he(it) felt her(it).

Even if big efforts of searches(researches) were dedicated to the face of the virtual Michael, a lot of time(weather) was dedicated to the body of the character and to its performance

To reach(affect) a more resembling result(profit).

Concerning the realization of the suit(costume) of the character, he(it) was specially created by Michael Bush, the personal wardrobe master of King of the Pop.

 

virtual_michael_jackson_fxguide_03

Laisser un commentaire

Blues Dentelle |
Musicmag |
Spectaclesce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MUSICOLLECTION
| Musiqueturque
| Playmusic39